dimanche, septembre 24, 2006

Tout petit bonheur de la vie à 1

Ca y est, je suis un homme, j'ai jeté une paire de chaussettes trouées à la poubelle, et je l'ai fait tout seul comme un grand.

Avant, dans mon ancienne vie, il y avait quelqu'un qui décidait quand il fallait poubelliser les chaussettes trouées, et si elles méritaient le carton à cirage ou non (c'était souvent comme cela que je m'en apercevais d'ailleurs).

Maintenant, je n'ai plus ce quelqu'un pour le décider à ma place, donc je le fais tout seul...


© copyright dantonku


C'est fou !

++

mercredi, septembre 20, 2006

Mes déboires avec Orange Episode #23

Résumé des épisodes précédents (vu que personne ne suit et n'y comprend rien, et que tout le monde s'en fout complètement d'ailleurs). Grâce à mes super points de fidélités, j'ai acquis l'année dernière un tout nouvel appareil, vachement pratique et vachement moderne. Au printemps, un coltard matinal m'a fait malencontreusement marché dessus, et l'appareil a moyennement supporté. Mais comme j'avais été prévoyant, ma super assurance casse-vol-perte-catastrophes naturelles m'a permis de le faire réparer. 2 mois après - faut pas être trop pressé non plus - je recevais mon mobile réparé, bien que celui-ci a quand même quelques signes de faiblesse au niveau de l'écran, ce qui le rend assez pénible à utiliser. M'arguant d'un courage extrême, je me décidais donc à appeler Orange pour voir ce qu'il était possible d'envisager.

- Vanessa, Orange Service à votre écoute, bonjour, que puis-je faire pour vous ?
- Bonjour, et bien voilà, ... (exposé bref et concis des épisodes précédents susmentionnés)
- Bien monsieur, votre numéro est bien le 06-71-62-XX-XX ? Et votre nom est bien Mr Truc ?
- Oui
- Et bien Monsieur, je regrette mais il n'y a pas d'assurances sur votre appareil.
- Ah mais je ne comprends pas, quand j'ai changé de mobile l'année dernière, j'ai contracté une assurance.
- Et bien, il n'y a rien dans ma base, peut-être avez vous un contrat, quelque chose ?
- Euh, ... je ne sais pas, je regarde (farfouillage dans l'épais dossier Orange) ... Non, je ne trouve rien.
- Dans ce cas, vous êtes d'accord que vous n'avez pas d'assurances.
- Mais, j'ai déjà fait réparer mon mobile au printemps, avec cette assurance !
- Ah non, Monsieur, c'est impossible, je n'ai aucune trace de ces éléments dans mon système !
- Ah bon, vous êtes bien sure ? Parce que j'ai eu tout plein d'échanges avec Orange à ce moment là, ca devait être au mois de mai.
- C'est impossible, Monsieur, vous êtes client chez nous depuis le 12 juillet 2006
- ?????? ben, non, pas vraiment, ca doit bien faire 5 ans que j'ai un abonnement chez vous !
- Quel est votre numéro de client ?
- ... Euh, je trouve ça où, un numéro de client ?
- Sur vos factures, vous avez bien des factures ?
- Ah oui, ça, j'en ai plein des factures ! Alors n° client, le 2-0-0-1-...
- Stop ! Impossible, votre n° de client ne peut pas commencer par un 2 !
- Ben ... Je sais pas, je vous lis bêtement ce qu'il y a marqué sur ma facture, ca commence par un 2.
- Mais c'est impossible, Monsieur, tous nos n° client commencent par un 0
- Ben, il doit y avoir un problème parce que j'ai une facture sous les yeux, et il y ait marqué N° Client: 2-0-0-1-...
- Impossible Monsieur, c'est impossible !

(le ton monte, forcément, et au bout de 12 minutes, Vanessa jette l'éponge avec une sortie magnifique, comme quoi je la gonfle depuis tout ce temps ou quelque chose d'approchant, alors que d'habitude elle règle tous ses appels en 4 minutes. J'en reste pantois, n'ayant pas vraiment d'arguments, et, reconnaissant ainsi ma défaite à lui faire monter bêtement sa moyenne, elle convient de me transférer à son chef, ou assimilé support niveau 2. Entre-temps, je me souviens que mon successeur, dans la boite que j'ai quittée en juin dernier, a eu la très bonne idée de prendre un contrat entreprises pour la société, et que mon numéro est parti dans le lot ! Pourquoi mon numéro, alors que je me barrais de la boite et que je devais le récupérer à titre perso ? Mystère et boule de gomme !)

- Oui, Bonjour Monsieur, alors on va essayer de reprendre calmement les différents éléments, et de trouver une issue à votre problème.
- Ca y est, je viens de me souvenir qu'effectivement, ma société avait décidé de prendre un contrat Entreprises et voilà pourquoi je suis géré chez vous.
- Et bien oui, Monsieur, effectivement, vous êtes chez Orange Entreprise depuis le 12 juillet dernier, et vous pouvez demander à revenir chez Orange Particuliers.
- Mais dites-moi, vu que je vais repasser chez Orange Particuliers, je vais bien retrouver mes anciennes options et tout mon historique ?
- Ah, ca, je ne peux pas vous dire; sur notre contrat actuel, vous n'avez aucune option sur votre ligne, il faut voir ça avec eux.
- Ah bon, et comment je fais pour les joindre ?
- Vous faites le 706 depuis votre mobile.
- ben non, ca ne va pas marcher parce que votre serveur vocal identifie mon numéro comme un numéro Entreprises et il me bascule chez vous !
- Ah effectivement, alors vous faites le 2970 d'un fixe.
- ... j'ai pas de fixe ! Mais vous ne pouvez pas me transférer, là, maintenant, tout de suite ?
- Ah non, impossible Monsieur, on ne sait pas faire, c'est un autre service et nous ne savons pas faire cela. Bon, vous allez bien trouver un fixe quelque part ?
- ... euh oui
- et bien, vous donnerez au serveur vocal qui va vous le demander le numéro d'une personne abonnée chez Orange Particuliers, pour passer le barrage du serveur. Vous connaissez bien des gens dont vous pourrez utiliser le numéro, non ?
- ... euh oui
- et une fois en contact avec le conseiller vous direz que vous appelez pour votre numéro à vous. Vous avez compris ?
- oui, oui, bien sur, c'est trop simple de vous appeler ! C'est quoi déjà votre métier ? Le TéléQuoi ?????

A la fin, le mec m'a aussi conseillé de me rendre dans une Agence Orange, la plus proche de chez moi étant pas chez moi, elle se trouve ... loin !

Imparable ! Ils sont trop forts pour moi; je ne peux qu'accepter ma défaite, et enquiller Led Zep, histoire de me défouler un petit peu ! J'ai un très gros faible sur les 4 premiers albums, avec peut être quelques préférences sur le I et le II, même si le "When the levees breaks" du IV est un des morceaux les plus énormes de cette fabuleuse machine. En l'occurrence, je me suis rué sur I et II, dans l'ordre. L'intro de "Good times bad times" est un truc de dément, du lourd, très très lourd.

Et comme écrivait le très respectable Pierre Lescure dans Libération en 1988:

"Certains considèrent que le quatrième voyage du zeppelin est le meilleur de tous, ne serait-ce que pour Stairway to Heaven. Il doit m'y arriver d'y penser. Mais quand cette question fondamentale me guette, je prends le Zeppelin II, je commence tout bêtement par le commencement et le débat devient ridicule, sans objet, comme un combat truqué.
On n'affronte pas Whole Lotta Love. On ne s'expose pas à la basse de John Paul Jones. On ne se fie pas aux répits trompeurs des gourdins de John Bonham. Et Robert Plant le prend de très haut. Sans parler de Page qui, non content de poser les bases intelligentes du heavy metal, joue les pilotes suicides en survol de la plage."

++

mardi, septembre 05, 2006

Si tu ne viens pas au Web 2.0, le Web 2.0 viendra à toi !

Ben voilà, j'ai craqué et le web 2.0 est finalement devenu une réalité pour moi. Depuis le temps qu'on en parle de ce foutu machin; pourtant j'ai rien acheté, téléchargé, rien installé, alors que bon, d'habitude, quand on passe à la version 2.0 d'un truc dont on a déjà la V1, il se passe normalement des trucs, comme une case à cocher "I agree" ! C'est qu'il est perfide l'animal, il fait beaucoup parler de lui, et s'insurge dans votre vie très discrètement, et un beau matin, on se rend compte qu'il est bien là et qu'il est pratiquement devenu indispensable.

C'est vrai que ca faisait un moment que je tournais autour, et que je l'ai bien cherché, tant pis pour moi. J'avais bien été voir quelques trucs - Google Earth m'avait scotché - mais rien de bien convaincant jusque là, et pas trop de quoi en faire des bulles.

Et puis, Netvibes est arrivé. A force de lire des articles, des blogs qui en parlent, j'ai bien fini par aller essayer. Et j'avoue que je suis ultra convaincu: l'interface est plutôt bien faite, et il y a une multitude de petits trucs très pratique. C'est désormais ma page perso, qui me suit partout; exit les raccourcis du bureau et les favoris, fini le surf à la mano sur les blogs et les sites de News, bonjour le gain de temps pour accéder à l'info !

Tiens justement, un blog dont le flux RSS ne fonctionne pas et que je ne peux pas ajouter à ma page Netvibes. Tant pis, je vais mettre le lien ici et là.

Et pendant ce temps là, JJ Cale me susure à l'oreille sa country-blues unique. On devrait jamais oublier JJ Cale ! Il n'y a pas grand chose à jeter dans sa discographie - environ une quinzaine d'albums - mais s'il ne fallait en retenir qu'un seul, ce serait sans doute Shades, en ce qui me concerne (mais si vous savez, la pochette avec le paquet de gitanes !). C'est tout doux, et tout en feeling, plutôt idéal pour les fins de soirée ou les grasses mat' ! Et puis, il y a ce morceau énorme, "what do you expect", la 3ème de la face B, je m'en souviens, j'ai écouté le vinyle en boucle, à une époque où il n'y avait pas de bouton Repeat sur ma platine. Le groove du piano fait partie de ces trucs qui me feront frissonner toute ma vie.

++

Le très bon plan remember des années 80

J'ai toujours détesté les années 80, musicalement j'entends. Et j'ai maudit le ciel d'avoir été ado pendant cette période, que j'ai trouvé bien surfaite, et bien monotone. Il y a bien eu quelques guitare-héros ou quelques dinosaures qui résistaient, mais globalement rien de bien transcendant, et surtout tellement moins que les 2 décennies précédentes. Depuis, il faut reconnaitre que ca s'est plutôt arrangé.

Et puis je tombe sur l'album des Sunshinners, une compile avec des reprises de tubes des années 80 en version reggae. Et c'est plutot bien vu ! Il y a même les Korgis (il fallait oser !) et Tears for Fears (arghhh...).

N'empêche que j'ai un petit faible pour 'Take the long way home' de Supertramp et surtout 'Modern Love' de Bowie.

Accessoirement, ces gars là ont l'air bien paisible ! Ils chantent bien, et les arrangements sont particulièrement bien léchés.

Et maintenant, on va juste se foutre un peu de ma gueule parce que j'ai une chanson de Supertramp dans la tête...

++