mardi, mai 23, 2006

Clip a vendre

Il fallait bien que ca arrive et que j'aborde le sujet tôt ou tard, donc assez tôt en l'occurrence.

Hier soir, je découvre que le dernier album de Muse est sur le point de sortir. Ayant été fan des 3 premiers album, (avec il faut bien le reconnaitre, un gros blocage sur les 2 premiers albums et le DVD Hullabaloo; cela faisait longtemps que je n'avais pas vu autant d'énergie dissipée sur scène par un groupe de Rock) je fonce sur leur site et tombe sur ça:



A part le fait que le paiement est réservé aux anglais, je lis qu'il faut payer 79 p (ou bien 1,50 £ par SMS), ce qui fait un peu près 1,16 € en payant directement (ou 2,20 € en payant par SMS).

Dans ma jeunesse (je sais, c'était il y a un certain temps) j'achetais un 45t au Monoprix du coin pour la modique somme de 9,90 Fr, ce qui fait sensiblement la même chose, me direz-vous. Oui, à part le fait qu'avec un 45t, on avait une pochette, une galette de vinyle avec parfois un dessin au centre dessus, et 2 morceaux, car les disques avaient à cette époque la particularité d'avoir 2 faces. Cela donnait lieu à des découvertes surprenantes, voir même de temps à autre la face B était plus intéressante que la face A contenant le tube déjà entendu 10 fois sur les ondes.

Je fais ici une parenthèse pour vous relater l'émerveillement récent de ma fille ainée qui découvre à 10 ans, ce qu'est un 33t et comment fonctionne une platine disque. Elle appelle aussitôt son petit frère pour lui dire: "Regarde, c'est trop marrant, comment on écoutait de la musique du temps de Papa !" Ca fait toujours plaisir de prendre un vrai bon coup de vieux...

Bref, pour revenir au sujet qui nous préoccupe, à savoir le prix proposé pour télécharger un clip, et bien je trouve que ca fait cher pour ce que c'est; non pas que je veuille dévaloriser ce qu'il y a à voir, mais, en cherchant bien, on trouve les mêmes octets gratuitement ailleurs ! Je vous rassure, j'ai quand même vu le clip de Muse, et je n'habite pas en Angleterre - Google est mon ami, Youtube également - (Au passage, je suis assez déçu, car c'est un peu trop pop à mon gout, et le clip n'a pas beaucoup d'intérêt; mais bon, ca se travaille surement, car tout se travaille, rappelez-vous, et ca tombe bien, car je pense qu'on va en bouffer plein pendant les prochaines semaines !).

Car c'est bien là le problème que mes amis les vendeurs de musique ont un peu de mal à comprendre, et qui semble les énerver profondément; on trouve la même chose que ce qu'ils proposent sur leurs sites à un prix défiant toute concurrence, puisque gratuit. Et ils sont bien obligés de le reconnaitre, après avoir pris les consommateurs pour des imbéciles pendant des années (je fais ici allusion à l'émergence du CD, qui, à l'époque, coutait à peu près 150 Fr, alors que les catalogues proposés étaient déjà largement amortis depuis des années; c'est encore le cas aujourd'hui, où on trouve des CD à 20 € sortis depuis des lustres) ils ont été pris de vitesse par le P2P, et manquent sérieusement d'imagination face au phénomène.

C'est assez curieux, en effet, de constater comment l'industrie musicale refuse tout simplement de s'adapter à l'évolution du marché et la consommation de musique aujourd'hui; on le sait, le P2P est le meilleur moyen de promotion qui existe, et mes amis vendeurs de musique, majors en tête, continuent de dépenser des sommes colossales en marketing pour nous servir leur soupe, au lieu de s'appuyer sur le plus simple et meilleur vecteur de diffusion qui s'appelle le P2P. Combien d'artistes n'aurais-je pas découvert sans ce formidable média d'échange ? Et cela ne m'empêche pas d'acheter leurs albums quand ils sont de qualité, et que je sais que je vais l'aimer, parce que je l'ai déjà écouté. Pour pousser la réflexion sur le business-model, je vous renvoie sur une idée intéressante, peut être non applicable en l'état, mais qui a le mérite de proposer des solutions concrètes et qui montre surtout qu'il y a de la place pour se creuser un peu la cervelle et s'adapter au marché plutôt que de faire la guerre au consommateur.

En ce qui me concerne, j'ai pris mon parti; je télécharge, parceque j'écoute beaucoup de musique et que j'aime découvrir des nouveaux artistes, et j'achète les disques qui me plaisent, parce que je les ai écoutés, et souvent de groupes peu connus que j'ai envie de soutenir. Je vais aussi beaucoup en concert, pour aller voir des groupes ... que j'ai téléchargé avant ! Donc, moins de téléchargement = moins de découvertes, et donc moins de consommation, et donc moins de revenus pour les artistes. C'est une autre façon de consommer la musique, et avec laquelle les artistes doivent s'y retrouver; il y a tellement de polémique sur l'effet du P2P sur la baisse de vente de disques, qu'on ne sait plus à qui se fier sur ce sujet. Je vous renvoie à 2 articles contradictoires qui concernent le problème au Canada; le premier qui dénonce la perte de revenue de l'industrie musicale à cause du piratage (j'adore quand il cite le nombre de fichiers échangés, comme si chaque échange de fichier constituait un manque à gagner !) et le deuxième qui dit à peu près le contraire, comme quoi le P2P favorise la consommation. Pour rester concret et proche de chez nous, je viens d'apprendre que Jack The Ripper avait explosé les prévisions de vente de son dernier album (environ 17 000 albums vendus), sans doute la faute au P2P ?

Pour finir, je vous faire part de ma dernière trouvaille musicale qui s'appelle Idem, et qui est assez méconnue; je les ai découvert complètement par hasard, lors de leur concert au tryptique la semaine dernière. On devait bien être 30 dans la salle (forcément, ils ne doivent pas avoir beaucoup de moyens pour faire de la promo), et leur prestation était vraiment bien; un très bon dub, vraiment original (tendance Eizekiel, pour ceux qui connaissent), parsemé d'éclairs électroniques violents, sombres, distordus, industriels. C'est carré, propre, subtil et inspiré; et il faut les voir sur scène, surtout le batteur, une vraie machine sur un instrument minimaliste (caisse claire, grosse caisse, charley, cymbale), hargneux, précis, impressionant d'efficacité, de souplesse et de rigueur ! Tous les blogs sur le sujet vous le disent; allez les voir en concert !

Alors, là, oui, j'achète leur disque sans hésiter, et je laisse le clip de Muse là où il se trouve...

++

1 commentaire:

antony a dit…

salut
merci à toi pour cette chro perso du concert du tryptik.
nous serons à paris mardi prochain à la flèche d'or.

tcho !!!

http://www.idem-kzfp.com
http://www.myspace.com/idemkzfp